Littérature & Ciné

Une Place à Prendre

J’avais envie de poster mon avis sur le dernier roman de J.K Rowling car j’ai lu beaucoup d’avis mitigés sur le sujet. J’ai lu l’ouvrage il y a quelques mois maintenant, mais je me rappelle avoir beaucoup apprécié l’histoire à l’époque. Il est incontestable que l’auteur d’Harry Potter a voulu nous offrir une histoire à l’opposé de sa saga à succès. Pourtant, le résultat est tout à fait respectable. Si jamais il vous prenait l’envie de commencer cet ouvrage, je vous conseillerais d’oublier très vite le jeune sorcier à lunettes et de ne pas espérer de quelconques similarités. Je ne pense pas donner de spoilers sur l’histoire, mais j’y décris tout de même quelques points importants du livre. A vous de voir si vous souhaitez poursuivre 🙂

uneplaceaprendre2Une Place à Prendre met en scène une communauté de personnages vivant dans le petit village de Pagford, et dont le quotidien va rapidement se retrouver chamboulé à la suite du décès d’un membre du conseil paroissial. Je pense que le premier élément qui surprendra le lecteur est la cruauté qui s’échappe de chaque personnage et situation. On pourrait penser que ce décès les attriste, mais il n’en est rien. La disparition de Barry Fairbrother va en effet être l’opportunité de se livrer entièrement à la perfidie, l’hostilité et la rancune. Il est assez difficile au début du roman de se retrouver dans ce méli-mélo de protagonistes, surtout qu’il y en a beaucoup, et qu’ils sont peu forcément liés à ce stade de l’histoire. Je pense que le lecteur doit passer outre cette difficulté afin de rentrer peu à peu dans l’intrigue et comprendre où J.K Rowling veut le ou la mener. A mon humble avis, l’intrigue n’est pas si complexe. On se découvre simplement à devenir de plus en plus curieux quant à la suite de l’histoire, qui dépeint les banalités quotidiennes d’une petite bourgade campagnarde du nord de l’Angleterre. Toutefois, dans le cadre de Pagford, ces banalités prennent une toute autre tournure ; les adolescents sont en guerre contre leurs parents, ces derniers sont en conflits politiques et mettent tout en œuvre pour récupérer cette fameuse place à prendre. Enfin, tournent autour quelques personnages aux histoires personnelles dramatiques, qui touchent plus ou moins de près l’intrigue générale.

Comme je l’ai mentionné plus haut, je pense que l’aspect le plus surprenant du livre est le peu d’optimisme que J.K Rowling dépeint dans son ouvrage. Tous les maux qui dégradent la nature humaine sont ici présents. On peut le dire, c’est un roman très noir. Ce trop peu d’éléments positifs est sûrement l’aspect que j’ai le moins apprécié, tant l’histoire s’enfonce de plus en plus dans cette approche. J’aurais aimé une once d’espoir, qui s’est pourtant à peine entrevue. Mais le rythme est efficace ; les scènes s’enchaînent, les relations se lient, se délient et on comprend de mieux en mieux où l’auteur nous emmène, jusqu’au final irrévocable (dont je ne dirai rien).

En conclusion, Une Place à Prendre est très différent d’Harry Potter, mais l’écrivain nous a offert un bon roman, bien écrit et cadencé, qui a déjà su trouver sa place dans les romans adultes. J’espère que vous vous laisserez tenter, si jamais le ton froid et noir de l’histoire ne vous rebute pas 😉

signature-carnet-magique

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply